Le Triangle dramatique de Karpman :(

 

Vous connaissez sans doute les triangles équilatéraux ou isocèles des mathématiques, et plus précisément de la géométrie, mais peut-être celui-là vous est-il inconnu ?

 

Normal, ici il n’est pas question de maths mais de Psychologie. Stephen Karpman décrit pour la première fois ce ‘ jeu de manipulation de la communication ‘ en 1968.

Pourtant, 50 ans après, beaucoup d’entre-nous ignorons encore ce qu’il est, alors que sa connaissance pourrait aider bon nombre d’entre-nous à mettre un peu de compréhension dans nos relations parfois conflictuelles, qu’elles soient familiales, amicales ou professionnelles 🙂

 

 

Triangle-Dramatique-de-Karpman-1

 

 

La communication est un art subtil. Ce n’est pas parce que nous possédons un langage, que nous savons  » bien  » communiquer. Beaucoup d’entre-nous encore aujourd’hui entrons dans ce jeu psychologique du Triangle de Karpman. Sans nous en rendre compte, nous jouons  » un rôle  » à nos dépens et aux dépens des autres, et c’est bien là le drame !

En effet, chacun d’entre nous, lorsque nous entrons dans un des 3 rôles du triangle (Persécuteur, Victime ou Sauveur) nous trouvons une réponse à nos attentes ou nos besoins, c’est pour cette raison que nous  » jouons  » ce rôle inconsciemment.

Par conséquent, aucun des 3 « acteurs » n’a vraiment d’intérêt de prime-abord à changer son comportement.

 

La Victime : Le fait de jouer ce rôle, permet à la personne de se plaindre. Ce qui peut faire du bien paradoxalement, car cela donne le rôle de coupable au persécuteur. Ce qui est une bonne excuse pour ne pas se remettre en question et reconnaître sa propre responsabilité dans la situation. Au fond d’elle, la victime n’as pas toujours envie que la situation change. Et quand bien même elle souhaiterai que cela change, elle cherche alors souvent un sauveur, ce qui lui permet de continuer à fuir ses responsabilités.

Le Sauveur :  Le fait de jouer ce rôle, permet à la personne d’être gratifié. Ce qui est toujours agréable, cela permet d’avoir une meilleure image de soi-même, et une meilleure image auprès des autres. Mais est-ce vraiment un problème d’être un sauveur me direz-vous ? Et bien oui, car le rôle du sauveur ne s’arrête pas là : Il se réjoui souvent d’avoir le contrôle sur la victime et peut alors être en situation de contrôle sur la personne, et en tirer d’autres bénéfices personnels. Cela conforte la victime en état d’incapacité, et il n’agit pas forcement sur la réelle cause du mal-être de cette dernière, (contrairement à un sauveteur; par exemple un pompier qui éteindrai un feu) soit par incapacité, soit car il n’y trouvera aucun intérêt car il souhaite garder inconsciemment cette position d’emprise sur la victime. Le Sauveur attendra donc un persécuteur ou l’imaginera pour continuer à garder ce rôle « idéal ».

Le Persécuteur :  Le fait de jouer ce rôle, permet à la personne de se libérer de ses pulsions agressives. La victime joue le rôle de « tampon » et va absorber les émotions négatives envoyées par lui. Ce bourreau va abuser de son pouvoir sur la victime et l’accabler pour maintenir ce pouvoir et ce contrôle. Il se montre violent, castrant, culpabilisant. Ce qui est étonnant c’est que parfois, il était auparavant le sauveur, mais si la victime n’as pas entendu ou exécuter ses conseils, ou ne lui à pas apporter reconnaissance escompté, il peut alors être devenu agressif.

 

Vous comprenez peut-être mieux maintenant comment s’articulent ces 3 personnages de ce triangle dramatique des relations humaines.

 

Et vous, participez-vous au jeu du triangle de karpman ? Réfléchissez-y.

Endossez-vous un de ces rôles dans vos relations ?

S’il vous semble que oui, alors vous êtes en train de faire « une prise de conscience » et arriverez peut-être à en sortir. Il vous faudra être fort, tenace, et faire preuve d’attention lors de vos prochaines conversations et relations avec autrui pour changer ce mécanisme inconscient jusqu’alors. Cela passera aussi par une prise de responsabilité. Comprendre que nous sommes les principaux responsables (non-coupables) de nos souffrances relationnelles. Mais la récompense sera grande, vous constaterez un apaisement de l’ensemble de vos relations sociales. Cela vous apportera aussi fierté d’avoir progresser dans votre développement intérieur, et j’espère qu’à votre tour, vous apporterez une prise de conscience aux autres acteurs encore en jeu.. 😉

 

 

Une réflexion au sujet de « Le Triangle dramatique de Karpman :( »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s